Réseaux d’investigation thématiques inter-régionaux

En 2016, lancement d’un appel à Projet (AAP) GIRCI « Projet de Structuration Réseau d’investigation de l’Inter-région Nord-Ouest» ayant comme objectifs :

  • Fédérer les différentes équipes de recherche ; 
  • Créer une dynamique interrégionale pour un suivi optimal des essais mis en place ; 
  • Augmenter « la force de frappe » de l’inter région Nord-Ouest ; 
  • Développer un maillage territorial par discipline ou thématique ; 
  • Créer un environnement favorable : mobilité année recherche, développement de projets de recherche interrégionaux (PHRC et autres).

L’appel à Projet (AAP) GIRCI « Projet de Structuration Réseau d’investigation de l’Inter-région Nord-Ouest» en lien avec le GCS G4 prévoit la gestion par le GIRCI de la contractualisation du financement et de l’évaluation des réseaux. 

GCS G4

big data
resultats

Résultats attendus et réflexions stratégiques

Suite à l'évaluation 2016, 7 réseaux ont été maintenus, pour 3 réseaux les financements ont été stoppés avec le maintien de financement jusqu’au 30/06/2017 et mise en place de nouveaux réseaux via un appel à projets sur les 2 thématiques prioritaires qui sont la « gériatrie » et la « médecine générale ».

Suite à l’appel d’offres du GCS G4, 4 dossiers ont été déposés et le G4 a répondu favorablement à l’ouverture et au financement de deux nouveaux réseaux : le réseau BOREAL (réanimation et soins continus) coordonné par le CHU d’Amiens et le réseau PREMOB (gériatrie) coordonné par le CHU de Lille.

Il est prévu que les réseaux soient évalués annuellement sur des critères quantitatifs et qualitatifs similaires à ceux établis en 2016, avec ci-dessous une description des critères considérés pour l’évaluation qualitative:

  • Maillage territorial : Mesure de l’état d’avancement du maillage territorial, l'articulation et l'intégration dans le cadre du réseau de l'ensemble des CHU et d‘autres établissements ou partenaires de l'inter région.
  • Outils : Mesure de l’état d’avancement de la mise en place d’outils partagés entre les différents centres du réseau (cohorte de patients, bases de données partagées, outils de pré screening etc.).
  • Contribution de l'ARC coordonnateur à l'animation du réseau : Il est attendu que les Coordinateurs administratifs des réseaux contribuent activement à la réalisation des objectifs établis via la création des synergies entre les centres associés au réseau. 
  • Apport de la constitution en réseau en matière de soins et d'enseignement : Mesure de l’état d’avancement de l’homogénéisation des pratiques de soins / mise en place de procédures communes, de mise en place de formations diplômantes découlant de la dynamique scientifique et recherche du réseau.
  • Capacité du réseau à se projeter et à anticiper ses besoins : Mesure de l’aptitude du réseau à l’identification des besoins du réseau et à assurer leur couverture, que ce soit sur les plans humains, médicaux, de recherche ou financiers. L’objectif étant bien entendu de pouvoir conserver performance, fiabilité et compétitivité tout en  garantissant la pérennité financière du réseau.

Une cotation de 0 à 4 de chacun de ces items d’évaluation pour chaque réseau selon les critères suivants : 0 – inexistant ; 1 – à développer ; 2 – à perfectionner ; 3 – prometteur ; 4 – efficient.

Au-delà des objectifs annuels spécifiques de chacun des réseaux, les critères quantitatifs collectés incluant principalement des indicateurs d’activité (nombre d’études) et de performance en recherche clinique (inclusion de patients) sont également considérés. Les performances ne se limitant pas au nombre que nous espérons croissant des inclusions de patient dans les essais cliniques mais aussi à la qualité générale de l’activité, le niveau de professionnalisation des acteurs du réseau sera clef. 

Découvrir les affiches des réseaux :

Répartition réseaux d'investigation